Ostéopathie enceinte

Écrit par les experts Ooreka

Pourquoi consulter un ostéopathe en cas de grossesse ?

L'ostéopathie est intéressante pour soulager les femmes enceintes qui souffrent de diverses douleurs ou de divers maux, mais également pour agir sur l'enfant en devenir.

En effet, la grossesse s'accompagne parfois :

  • de douleurs, notamment au niveau lombaire ;
  • de migraines ;
  • de problèmes de circulation ;
  • de troubles digestifs, etc.

L'ostéopathie est en mesure de soulager ces douleurs en intervenant au niveau des articulations ou des zones en souffrance, mais également en ayant une action extrêmement douce sur le bébé.

L'ostéopathe va agir à la fois :

  • sur le contenu : le bébé et tous les organes environnants ;
  • le contenant : structures osseuses et musculo-squelettiques ;
  • afin d'harmoniser l'un avec l'autre.

Déroulement de la consultation de la femme enceinte

Comme dans n'importe quelle consultation ostéopathique, le praticien va procéder à une anamnèse.

La principale différence réside d'une part dans la position à faire adopter à la patiente en fonction du stade de la grossesse auquel elle se trouve et d'autre part de ses possibilités en rapport avec une éventuelle douleur.

  • Plus le terme est proche, plus il sera conseillé de s'allonger sur le côté gauche (décubitus latéral gauche).
  • L'ostéopathe procédera alors à une séance classique sans toutefois effectuer de trust.

De plus, du fait de la grossesse, certaines techniques ne sont tout simplement pas réalisables ou pas souhaitables.

  • Le thérapeute privilégiera généralement les techniques douces, de fascia ou de crânien en évitant de perturber le bébé. Celui-ci peut toutefois se manifester au cours de la séance.
  • Les techniques viscérales ne sont pas exclues, elles tiennent simplement compte d'une anatomie modifiée et de la présence d'un être vivant dans le ventre.

Besoin de mutuelle pour vos soins ? Comparez les tarifs gratuitement.

Comparer les mutuelles

Contact avec le bébé

Enfin, et c'est là que réside la principale particularité, les ostéopathes peuvent travailler « avec » le bébé. En posant la main sur l'abdomen, ils peuvent avoir une interaction avec l'embryon, le fœtus ou le petit qui se trouve dans le ventre.

  • Certaines patientes consultent pour demander le retournement d'un bébé mal positionné. Si l'ostéopathe ne peut pas assurer la réussite de la manœuvre, il est fréquent que celle-ci réussisse.
  • Aucune technique particulière n'existe. Il s'agit simplement de libérer le maximum de structures et de redonner un maximum de liberté aux organes pour que le bébé, défait de toute contrainte, puisse se positionner correctement.

Ostéopathie et bébé : des contre-indications particulières ?

Il n'existe pas véritablement de contre-indication pour consulter un ostéopathe lorsqu'on est enceinte. Simplement, l'ostéopathe prendra le maximum de précautions, notamment lorsque les grossesses ont moins de trois mois.

  • Même si les risques sont extrêmement limités (pour ne pas dire inexistants), d'un point de vue légal il est préférable pour les ostéopathes d'éviter les techniques qui concernent le petit bassin au cours de ce premier trimestre.
  • Il n'existe pratiquement aucun risque dans la mesure où le thérapeute reste à l'écoute du corps et des tissus. En ce sens, il ne peut pas aller trop loin puisqu'il reste « écologique », c'est à dire en accord avec le corps qu'il traite.

Besoin de mutuelle pour vos soins ? Comparez les tarifs gratuitement.

Comparer les mutuelles

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
christel froidevaux

naturopathe | naturopathie auriculothérapie relaxation

Expert

gisèle watbled

sophrologue, expert: acouphène,sommeil, parkinson | cabinet de consultation sophrovie.g.w.

Expert

IC
irène casali

hypnose éricksonienne et contes métaphoriques

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Produits



Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !