Ostéopathie et acouphène

Écrit par les experts Ooreka

Qu'est-ce qu'un acouphène ?

Les acouphènes n'ont pas de véritable cause connue et leur traitement est complexe en médecine classique, ce à quoi peut parfois remédier l'ostéopathie.

L'acouphène (on parle ici d'acouphène chronique) est un bruit subjectif.

  • Il s'agit d'un son, souvent un bourdonnement ou un sifflement, perçu jour et nuit sans perte d'audition.
  • Son origine est difficile à expliquer, le son étant entendu « dans l'oreille » ou « dans la tête », et cela sans qu'il n'existe, en réalité, aucun bruit extérieur.

Cette pathologie est particulièrement handicapante pour les 15 % de la population française touchés. En effet, cette gêne auditive à un impact sur la vie sociale et sur la psychologie des personnes touchées qui finissent souvent par tomber en dépression après plusieurs années.

Il n'existe aucun traitement médicamenteux de cette pathologie qui a une importante dimension psychique. Toutefois, l'ostéopathie peut grandement améliorer (si ce n'est soigner) les acouphènes.

Compréhension ostéopathique des acouphènes

Comme de nombreuses pathologies ORL, les acouphènes peuvent avoir une origine cervicale.

En effet, de très nombreux muscles s'insèrent au niveau de la nuque, en relation avec le crâne. La clef de voûte de ce système étant la jonction C0/C1.

En cas de « blocage » vertébral cervical, une partie de ces muscles va être spasmée, contractée, ce qui va comprimer le paquet vasculo-nerveux (nerfs, artères et veines) situé à proximité. C'est cette compression qui explique un certain nombre de migraines, de vertiges, de névralgies cervico-brachiales et d'acouphènes.

  • Ainsi, l'ostéopathe, en explorant les cervicales, saura assez rapidement si un traitement ostéopathique pourra s'avérer utile.
  • Les premiers tests effectués en consultation (mais qui n'interviendront que suite à une anamnèse) donneront déjà un certain nombre d'éléments de réponses.

Il convient de préciser que plus les acouphènes sont récents, plus la prise en charge ostéopathique se révélera efficace. Ainsi, il est recommandé de rapidement consulter un ostéopathe dès les premiers symptômes de façon à maximiser les chances de résultat.

Besoin de mutuelle pour vos soins ? Comparez les tarifs gratuitement.

Comparer les mutuelles

Traitement ostéopathique des acouphènes

Les tests cervicaux réalisés seront complétés par une écoute crânienne qui renseignera le thérapeute sur le fonctionnement du MRP. Or, toute limitation du MRP aura un retentissement sur la fonction auditive.

Grâce aux différents résultats obtenus, l'ostéopathe pourra rapidement procéder aux ajustements nécessaires.

  • D'une part un traitement cervical en ostéopathie structurelle. Les vertèbres en perte de mobilité seront libérées de façon à :
    • redonner une amplitude de mouvement normal,
    • détendre les muscles à l'origine de la compression du paquet vasculo-nerveux.
  • D'autre part une approche en ostéopathie crânienne. Redonner leur mobilité aux os du crâne et en particulier aux temporaux sera indispensable. En effet ce sont ces os qui abritent l'oreille moyenne avec les osselets, l'oreille interne, le nerf auditif, etc.

Besoin de mutuelle pour vos soins ? Comparez les tarifs gratuitement.

Comparer les mutuelles

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
jean-baptiste gelle

ostéopathe | workosteo , ostéopathie en entreprise

Expert

IC
irène casali

hypnose éricksonienne et contes métaphoriques

Expert

AR
anthony rousseau

ostéopathe et enseignant en anatomie | rousseau anthony, ostéopathe à voisins le bx

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Produits



Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !