Sommaire

Vous avez mal aux articulations ? Au genou, au coude ou encore à l’épaule ? Il peut s’agir d’une tendinopathie, liée à la pratique d’activités sportives ou simplement due aux activités quotidiennes.

Comment se caractérise-elle ? Quelles sont les causes et comment en venir à bout ? On vous en dit plus.

Tendinopathie : comment se définit-elle ?

La tendinopathie est une affection commune qui désigne une atteinte du tendon, cette bande de tissu (une sorte de cordon) qui relie le muscle à l’os, sans préciser la nature de celle-ci.

Une tendinopathie est susceptible de survenir au niveau de l’épaule, du coude, du genou ou encore de la hanche :

  • Le terme englobe des pathologies différentes, comme la tendinite et la tendinose.
  • La tendinopathie traduit une souffrance du tendon, a un degré variable, allant d’une inflammation à une rupture de celui-ci.
  • La tendinite est une inflammation du tendon tandis que la tendinose désigne une dégénérescence du tendon. Dans les deux cas le tendon est fragilisé.
  • Il y a souffrance pendant et après un effort. On note également une augmentation des raideurs matinales.
  • Dans certains cas, le tendon peut se rompre.

Quelles sont les causes de la tendinopathie ?

À l’origine d’une atteinte du tendon, on trouve plusieurs facteurs de différentes natures. Citons notamment :

  • Pour la tendinite : une sollicitation trop importante des muscles, une activité répétitive ou encore un traumatisme peuvent causer une inflammation du tendon.
  • Concernant la tendinose : les tendons sont susceptibles de se briser avec l’âge, voir même de se déchirer.
  • Des problèmes aux tendons peuvent aussi être causés par une infection ou encore des maladies rhumatismales.

Tendinopathie : comment la traiter ?

Pour venir à bout d’une tendinopathie, il existe plusieurs solutions :

  • Il s’agit déjà de traiter la douleur, en suivant le protocole nommé « GREC » :
    • glace : appliquer un sac de glace sur l’articulation touchée pendant une vingtaine de minutes, plusieurs fois par jour ;
    • repos : autrement dit, il faut cesser toute activité afin de laisser le temps au tendon de se réparer ;
    • élévation : pour éviter un gonflement (pour les tendinites du genou ou du tendon d’Achille) ;
    • contention : mise en place d’un bandage en cas de gonflement.
  • La prise de médicaments anti-inflammatoires.
  • La rééducation auprès d’un kinésithérapeute, comprenant des massages, des étirements, des exercices.
  • La chirurgie, si les autres traitements ne fonctionnent pas. La chirurgie est notamment nécessaire en cas de rupture du tendon.

Pour aller plus loin :